RĂ©daction de contenu SEO : Le guide

Pourquoi est-il important de penser au rĂ©fĂ©rencement lorsque l’on rĂ©dige un contenu pour le web? 

Vous avez votre thématique, vos mots clefs et vous connaissez la concurrence. Il est temps à présent de réaliser le squelette de votre contenu. Le but ici n’est pas encore de rédiger le contenu en lui-même, mais simplement sa structure.

Optimisation de contenu web

Ce contenu devra ĂŞtre structurĂ© autour d’un titre principal (H1) et de sous partie (H3) , voire de sous catĂ©gories  (H3 et H4) si cela s’y prĂŞte et amĂ©liore la lecture.

Cet exercice est très intĂ©ressant, car il va vous permettre d’avoir un aperçu de la qualitĂ© de dĂ©roulĂ© de votre article. Si vous ĂŞtes capable de comprendre la thĂ©matique globale de l’article et les diffĂ©rentes Ă©tapes du raisonnement avec uniquement les titres, votre structure est bien organisĂ©e. 

Une structure bien organisée va offrir une bonne expérience de lecture pour le lecteur et une bonne compréhension par les moteurs de recherche.

Notre mĂ©thode pour rĂ©diger un contenu web “SEO-friendly”

1 – Choisir sa thĂ©matique 

La première Ă©tape de la crĂ©ation de contenu pour votre site est bien Ă©videmment le choix de la thĂ©matique Ă  aborder. C’est elle qui va orienter toute la suite de la rĂ©daction et qui va ĂŞtre mise en avant sur les moteurs de recherche. 

Pour cela, il existe de nombreuses approches, mais voici quelques axes :

  • L’envie : Que voulez-vous communiquer  ? Une ressource rĂ©digĂ©e par intĂ©rĂŞt et gĂ©nĂ©ralement bien plus qualitative agrĂ©able Ă  lire.
  • Le besoin : Y a-t-il des ressources que votre internaute devrait pouvoir trouver sur votre site qui ne s’y trouve pas ? Avant mĂŞme de parler de mots clefs, de volume ou d’optimisation, il est important de fournir les ressources que vos internautes attendent de vous.
  • Les attentes : Quels sont les requĂŞtes et mots clefs les plus populaires dans votre domaine ? Savoir ce que les gens cherchent sur les moteurs de recherche vous donnera une indication de leurs attentes.
  • Votre stratĂ©gie : Grâce Ă  ces requĂŞtes vous pourrez dĂ©cider si vous souhaitez vous positionner :
    • sur une thĂ©matique Ă  fort volume et forte concurrence (donc difficile)
    •  ou si vous prĂ©fĂ©rez chercher une thĂ©matique de “longue traĂ®ne”, c’est-Ă -dire Ă  plus faible volume, mais moins difficile et gĂ©nĂ©ralement plus qualifiĂ©. 

Ă€ ce stade, vous devriez donc savoir de quoi vous allez parler et Ă  quelle requĂŞte votre article pourrait rĂ©pondre. 

Quelques outils pour vous aider dans la démarche :

2 – Lire les autre articles rĂ©fĂ©rencĂ©s par les moteurs de recherche

Une fois que vous avez choisi votre thématique et que vous avez une petite idée des mots clefs qui lui seront associés vient l’étape de la lecture.

Recherchez sur les moteurs de recherche votre thématique et commencez à lire les articles que Google estime être les plus pertinents (ceux dans le top 10).

Cela vous aidera de bien des manières, car vous allez peut-être identifier des points que vous n’auriez pas forcément évoqués, mais en plus de cela vous allez obtenir de précieuses informations. Quelle est la longueur des articles mis en avant par Google ? Quel champ lexical est employé ? Quel est le ton choisi ? Etc.

Notez ces informations, elles vous informent de ce que Google estime répondre au mieux aux attentes des internautes.

3 – RĂ©diger un plan structurĂ© : H1 – H2 – H3

Vous avez votre thématique, vos mots clefs et vous connaissez la concurrence. Il est temps à présent de réaliser le squelette de votre contenu. Le but ici n’est pas encore de rédiger le contenu en lui-même, mais simplement sa structure.

Ce contenu devra ĂŞtre structurĂ© autour d’un titre principal (H1) et de sous partie (H3) , voire de sous catĂ©gories  (H3 et H4) si cela s’y prĂŞte et amĂ©liore la lecture.

Cet exercice est très intĂ©ressant, car il va vous permettre d’avoir un aperçu de la qualitĂ© de dĂ©roulĂ© de votre article. Si vous ĂŞtes capable de comprendre la thĂ©matique globale de l’article et les diffĂ©rentes Ă©tapes du raisonnement avec uniquement les titres, votre structure est bien organisĂ©e. 

Une structure bien organisée va offrir une bonne expérience de lecture pour le lecteur et une bonne compréhension par les moteurs de recherche.

Les 6 Ă©tapes de l'optimisation de contenu SEO

4- RĂ©diger le corps de l’article

Vous avez à présent toutes les armes pour combler les trous, il s’agit donc maintenant de rédiger le contenu manquant.

Vous détenez la structure de votre article, vous savez quel ton adopter, quel champ lexical déployer et quelle longueur approximative est attendue par Google est vos lecteurs.

Attention : Ă  ce stade du processus, il est capital de se focaliser essentiellement sur votre lecteur et non sur les robots.

Ignorer les robots pour le moment, cela va vous permettre d’obtenir un contenu agréable à lire. À force de vouloir plaire aux moteurs de recherche trop d’articles sont suroptimisés, cela ne semble pas naturel, et va impacter négativement la lecture.

5- Retravailler pour les robots

À ce stade vous avez un contenu unique et qualitatif , félicitations !

Avant de pouvoir publier l’article, il va toutefois falloir se pencher sur l’interprĂ©tation que vont pouvoir en faire les robots. Si les algorithmes s’affinent dans la comprĂ©hension de la langue, ceux-ci ont toujours leurs limites, il s’agit donc de s’assurer qu’ils peuvent bien comprendre votre contenu.

Il faut donc ici réaliser une relecture de l’article en s’assurant que :

  • Le champ lexical identifiĂ© prĂ©cĂ©demment se trouve bien dans l’article, 
  • Que le mot clef principal est bien prĂ©sent dans le H1
  • Que l’on trouve des mots clefs dans d’autres titres (pas tous : attention Ă  ne pas suroptimiser)
  • Que le texte n’abuse pas du figurĂ©
  • Que le champ lexical est riche
  • etc.

6- Anticiper les liens et le maillage

Pour encore enrichir votre contenu et plus globalement votre site, il va également falloir s’occuper des liens que comporte votre article.

  1. Les liens externes (qui pointent vers un autre site) peuvent étayer votre propos et permettre aux utilisateurs d’obtenir des informations complémentaires.
    Il peut ĂŞtre intĂ©ressant d’en placer quelques-uns s’ils permettent d’amĂ©liorer l’expĂ©rience de votre lecteur. Il est gĂ©nĂ©ralement recommandĂ© d’ouvrir un nouvel onglet lorsque l’utilisateur clique sur le lien  (target=”_blank”) afin que celui-ci ne quitte pas votre site.
  2. Les liens internes (vers une autre page de votre site) participent du maillage de votre site.
    Non seulement ils vont permettre une bonne navigation au sein de votre site, mais ils vont Ă©galement envoyer des informations importantes Ă  Google concernant la structure de votre site.

Attention ici également à l’excès de liens internes comme externes. Les liens ont pour vocation d’orienter le lecteur vers un autre contenu, non de faire plaisir à Google. N’en abusez pas et mettez-vous à la place de votre lecteur.

4- Préparer les informations annexes

Avant d’en terminer avec votre article, il est intéressant d’anticiper quelques aspects complémentaires. Selon votre stratégie rédactionnelle, il peut se passer parfois plusieurs jours, semaines ou mois avant la publication de votre article. C’est pourquoi il est bon que tout soit prêt pour n’avoir qu’à lancer la publication plutôt que de perdre du temps à remplir les données manquantes. Nous vous recommandons de profiter de la rédaction pour :

  • PrĂ©parer le mĂ©ta titre (celui qui apparaĂ®tra sur les moteurs de recherche) Incluez votre mot clef et restez entre 50 et 60 caractères
  • Ainsi que la mĂ©ta-description qui l’accompagne. Ici, les mots clefs importent peu, vous voulez intĂ©resser l’internaute et le pousser Ă  cliquer. Visez entre 120 et 150 caractères.
  • PrĂ©parer les images et les mĂ©ta donnĂ©es qui l’expliquent 
  • Anticiper le permalien (slug) de votre contenu.
    Il doit être court, clair et précis et contenir votre mot clef

Pour conclure sur l’optimisation de contenu

Vous savez Ă  prĂ©sent comment rĂ©diger un contenu optimisĂ© pour le SEO qui va plaire aux internautes et aux robots de moteurs de recherche. 

Comme nous le disions au début de cet article, en somme tout cela se résume à penser à vos internautes et produire le contenu qui leur plaira. En réalité, en faisant cela vous orientez votre contenu dans la même direction que la stratégie globale de Google, vous obtenez donc un contenu pérenne puisque les améliorations des algorithmes iront également dans votre sens.

Il s’agit lĂ  de l’idĂ©e globale qui accompagne toutes les bonnes pratiques SEO. PlutĂ´t que de chercher la solutions magique pour se positionner, le mieux reste de comprendre l’esprit et la logique de Google pour d’organiser les sites. Son objectif est de fournir Ă  l’internaute la page la plus adaptĂ©e et la plus qualitative par rapport Ă  une requĂŞte donnĂ©e. Pour cela il faut chercher Ă  comprendre les besoins et attentes des internautes et leur offrir le meilleur contenu possible tout en s’assurant que les algorithme parviennent Ă  l’interprĂ©ter.